Forum rpg dans l'univers Saint Seiya post Hadès
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Retrouvailles entre une Perle et un Loup [Ryuken et Brunissen, départ de la quête d'Asgard]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Brunissen
Guerrière divine de Zeta Prime
avatar

Messages : 21
Date d'inscription : 23/07/2016

Feuille de personnage
HP:
150/150  (150/150)
CS:
305/305  (305/305)
PA:
150/150  (150/150)

MessageSujet: Retrouvailles entre une Perle et un Loup [Ryuken et Brunissen, départ de la quête d'Asgard]   Mar 22 Aoû - 17:14

J'ai accepté ma mission ici


A sa sortie du Palais de Polaris, la jeune femme fut accueillie par un vent glacial et plus que tourmenté. Autant en sa charge de poussières étincelantes qu’en ses courants tourbillonnants. Signe des futures difficultés qui allaient surgir sur le chemin de la blonde féline escortée d'une déesse-louve ? Peut-être ou peut-être pas...

En son âme et son corps, Brunissen sentait aussi la chaleur de Sol mais aussi le regard d'Odin posé sur elle. Qu'il ne fût pas incarné ne changeait rien, dotée d’une intuition plus qu’immense, la Perle des Ombres ne pouvait qu’être infiniment réceptive au chant des Vanes et des Ases…

Plus qu’une guerrière divine, la blonde nordique était aussi une prêtresse et quasi une skald, apportant à la puissance brute de Ryuken la subtilité et la sensibilité qui lui feraient éternellement défaut. Humant l’air avec grâce, elle ferma les yeux sous le regard d’Itzmana qui ne pouvait que retrouver en elle tant de traits propres à son aïeule, que cela fut en son attitude ou son talent. Brunissen descendait directement de Lénore de Zeta Prime. Une histoire, un héritage dont tant de parts d’ombre subsistaient. Ainsi s’écoulèrent ce qui parurent être des heures avant que la puissante féline ne semble reprendre vie.


* Asgard porte en elle tant de cicatrices mais ce sont pas elles que je ressens en cet instant mais bien l’avènement d’une nouvelle ère, d’une nouvelle bataille. Peut-être même la dernière… *

Se tournant alors vers la louve, elle retint de justesse la caresse qu’elle s’apprêtait à lui offrir. Oublier qu’elle fut une déesse serait une grande erreur. Itzmana était plus qu’un mystère attirant, plus qu’une déesse louve, elle était aussi la seule capable de calmer la nouvelle incarnation d’Epsilon, porteur de la terrifiante armure de Fenrir, le loup futur responsable de la mort d’Odin…

Rien que cela présageait d’un avenir où régneraient le fer et le sang, un temps de guerre sans précédent mais où une lumière d’espoir brillerait aussi à jamais…

Et reprenant soudain contenance, la somptueuse féline au manteau de glace reprit.


- Le temps est lourd et incertain. Quelque chose pointe au sommet des montagnes et des cimes mais rien en cet instant ne permet de présager si l’avenir sera bon ou mauvais. Toi qui es là pour veiller sur nous, dis-moi, est-ce que Ryuken acceptera d’office ma présence ou faudra-t-il de nouveau que l’on se battent ?

Perspective qui déplaisait à la jeune femme même si aucune peur ne la traversait. C’était plutôt la terrible perte de temps qui en découlerait qui la gênait. Face à ce qu’il se tramait sans qu’aucune information ne se dégage des paroles de la grande prêtresse, la guerrière divine n’avait plus qu’une seule idée, se hâter à retrouver la brute qui l’avait attaquée. Qu’il recommence ne l’effrayait pas. Après tout, elle était largement capable de se défendre mais cela ne se ferait pas sans blessure et à ce jeu, Odin serait toujours perdant…

Soufflant à la réponse d’Itzmana, Brunissen se retourna une dernière fois vers le palais de Polaris, théâtre de l’ultime acte de la guerre des Sept Saphirs…


* Cette fois, ce ne sera pas un saint qui sauvera Asgard mais bien l’un des nôtres voire même l’ensemble d’entre nous. Le plus grand de tous les Ases, Odin le Sage, nous a rappelés en ces terres sacrées pour qu’on accomplisse la mission que nos prédécesseurs trompés par ce fourbe de Poséidon n’ont pu mener en leurs temps. L’époque de la tromperie et de la duperie est passée, celle des lances et des épées est arrivée. Aussi longtemps que Loki pourrira loin de Midgard, nul ne pourra détourner les guerriers divins de leurs destins… *

En effet, plus aucune trace du dieu du feu n’avait été relevée en ces terres de Midgard. Pas même le plus petit souffle. Exilé de cette ère, le plus nuisible des manipulateurs ne serait pas une menace immédiate, pas encore…

* Fassent les Nornes que personne ne soit jamais assez fou pour le rappeler en ce monde… *

Prière que la belle espérait trouver écho chez les puissantes déesses de la destinée mais rien ne pourrait jamais l’assurer. Aussi, ce fut avec une idée de course contre la montre que la blanche tigresse s’élança vers le domaine des cascades, le terrier du loup, son antre le plus secret. Le temps de la première confrontation approchait et elle se tiendrait là, debout sans peur face à lui…

Souhait qui devint réalité quand, enfin, elle se présenta au pied de la plus grande de toutes les cascades…


- Ryuken d’Epsilon… Moi, Brunissen de Zeta Prime, Perle des Ombres te demande de bien vouloir te présenter à moi…

Au nom du grand Odin, nos deux êtres doivent se rencontrés céans et sache que si tu ne viens pas à moi, je viendrais à toi…

Toi, Ryuken, le Loup massacreur…

Viens, je t’attends…


Et se figeant face à l’éternel chant de l’eau, elle attendit, bandeau à la main que son récent adversaire se présente de nouveau à elle.

_________________
- Paroles ~ * Pensées * ~ " Transmission de pensées "

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ryuken
Guerrier divin d'Epsilon
avatar

Messages : 26
Date d'inscription : 24/07/2016
Age : 39

Feuille de personnage
HP:
150/150  (150/150)
CS:
305/305  (305/305)
PA:
150/150  (150/150)

MessageSujet: Re: Retrouvailles entre une Perle et un Loup [Ryuken et Brunissen, départ de la quête d'Asgard]   Dim 27 Aoû - 12:11




La Déesse-Louve, tel est le surnom qu’on lui avait donné. Après tout, elle n’était rien de plus qu’une exilée des temps anciens qui avait traversé les époques sur ces terres, tantôt indifférente aux sorts des Asgardiens, tantôt protectrice souveraine des terres glacées du Divin Borgne. Mais toujours, dans le plus strict silence du mystère imperceptible. Cela n’a jamais été à elle d’interagir avec la vie de ce peuple et de son histoire sauf lorsqu’elle choisissait elle-même d’intervenir. Lors du retour du Maléfique Loki, elle aurait pu choisir d’intervenir mais la présence des Saints d’Or d’Athéna avait une signification : Odin avait décidé de les faire revenir et elle n’eut aucun mot à dire. D’ailleurs, qu’aurait pu-t-elle accomplir à part chuchoter la vérité aux Corrompus d’Asgard ? Mais aujourd’hui, tout avait changé : son Vieil Ami était de retour en ce monde avec son lot d’incertitudes. En vérité, nul être en ce monde ne pouvait calmer les ardeurs destructrices du Sanglant Guerrier à part Odin et Elle. Mais aujourd’hui, dans le flot imprévisible du destin, s’était réveillé la Descendante de la Perle des Ombres. Nulle autre personne que le Miroir de Lénore ne pourrait réaliser le rêve caché de l’Esprit Ancestrale et du Maître Corbeau. C’est pour cette raison qu’elle était intervenue et qu’elle avait sauvé la vie de la Dénommée Brunissen. Le Bandeau Rouge est un artéfact si précieux pour Asgard : il ne regorge d’aucune puissance significative, il n’est rien d’autre qu’un morceau de tissu mais il est chargé d’une histoire méconnue d’Asgard et il demeure indestructible. Tel est le vice de Wotan qui fait comprendre que le passé se confond au présent pour souhaiter un avenir meilleur à celui qui vit dans les profondeurs abyssales du sang et de la souffrance.

À la fin des temps, quand il se dressera devant le vide écrasant d’une réalité apocalyptique, quand il n’y aura plus rien à combattre, cela ne signifiera rien d’autre que l’extinction de l’humanité. Triste tableau d’un hypothétique et ultime survivant qui continuera sa marche dans le plus profond des silence au beau milieu d’une terre jonchée de cadavres ou de profondes et grandes dunes de sables qui ne seront rien d’autre que le souvenirs d’innombrables existences. Alors, s’éteindra-t-il en s’étant considéré comme l’Homme le plus fort du monde ou bien s’enfoncera-t-il dans la déchéance du remord de ne pas avoir affronté les êtres les plus puissants du monde ?  Mais une seule certitude : il disparaîtra à son tour car personne n’échappe au Néant. Qu’on appelle cela « Mort », « Disparition », « Extinction »,  au bout du compte, et aussi bien les Hommes que les Dieux, ils naissent, ils vivent, ils retournent au Néant.

À présent, la voilà qui marche silencieusement à côté de la Guerrière. Son regard se porte au loin et elle sait que les Loups d’Asgard les suivent à distance. Elle peut sentir les nombreuses interrogations de la jeune humaine mais elles ne concernent aucunement l’Esprit d’Asgard. Puis…

« Qu’en sais-je ? L’avenir a toujours été incertain. Mais, je puis te garantir avec une profonde certitude que le destin des Terres Glacées est désormais entre les Mains du Roi et de ses Sujets.  Nulle autre Divinité ou Esprit extérieure ne pourra plus vous corrompre ou vous influencer. En conséquence, le sort d’Asgard est entre vos mains. » Déclara Itzmana, sa voix éthérée pénétrant dans l’esprit de la Valkyrie.

« Pour le reste, même moi, je ne peux te répondre à ta question : Ryuken est si imprévisible qu’il pourra t’accorder un entretien comme il pourra souhaiter mettre un terme à ta vie. À ce moment-là, s’il décide de te combattre, je n’interviendrais pas. Mais s’il désire parler avec toi, alors je te conseille de bien choisir tes mots et de prendre garde à ton comportement. » Poursuivit la Souveraine des Loups d’Asgard, sa vocalise se muant parfaitement en un prophétique enseignement.

Finalement, ils arrivèrent à la Cascade. Alors que l’Humaine s’époumonait à appeler son Vieil Ami, elle s’allongea sur le sol tandis que des loups apparurent à ses côtés tandis que d’autres se révélèrent à elle en la regardant du haut du sommet de la cascade et de son proche environnement. Un silence s’instaura alors que rien ne parvint. Puis, les loups toisèrent du regard la Descendante de la Perle des Ombres et disparurent.

« Il semblerait que mon Vieil Ami t’observe. Mais, il ne viendra pas. Toi, qui as été si prompte à me remarquer au Palais d’Odin, on dirait bien que tu ne peux déceler sa présence. Qu’importe après tout : attendons qu’il se manifeste de lui-même car s’il a décidé de ne pas se faire repérer, tu ne pourras jamais sentir son existence. » Annonça la Déesse-Louve d’une voix à la fois amusée et conspiratrice. Puis…

«  Jeune Humaine. Que sais-tu de ton histoire ?  Plus précisément, que sais-tu de ta Glorieuse  Ainée ? Sais-tu pourquoi Lénore de Zeta Prime était nommée la Perle des Ombres ? » Demanda-t-elle, toujours sa voix pénétrant dans l’esprit de Brunissen.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Brunissen
Guerrière divine de Zeta Prime
avatar

Messages : 21
Date d'inscription : 23/07/2016

Feuille de personnage
HP:
150/150  (150/150)
CS:
305/305  (305/305)
PA:
150/150  (150/150)

MessageSujet: Re: Retrouvailles entre une Perle et un Loup [Ryuken et Brunissen, départ de la quête d'Asgard]   Dim 3 Sep - 7:48

[HRP : désolée pour le retard, j'ai été un peu débordée. Pour le ton de Brunissen, c'est le ressenti du perso face aux circonstances et non celui de la joueuse. Je préfère le rappeler ^^]

- Nous corrompre ? Dois-je comprendre que toi, nous ne sommes tous que des marionnettes sans volonté de résistance ou de réflexion propres ? Non, le génie des responsables, que ce soit Kanon ou Loki, est simplement d’avoir corrompu les bonnes personnes. Leaders que les autres ont ensuite suivies avec plus ou moins de résistance. Lorsque la princesse de Polaris a été envoûtée, le cor d’alarme a aussitôt sonné en la personne de Freiya de Polaris, sa sœur cadette mais dans le silence des certitudes ou de la méconnaissance de la personnalité réelle de la grande prêtresse, qui l’a entendue ? De tout côté, je puis te dire qu’il y a eu des résistances…

Et souriant doucement, elle ajouta.

- Aussi, je ne puis croire que les tentatives de séduction ou corruption s'arrêteront aussi simplement. C'est une course à l'armement et rien d'autre. Odin trouve une parade et Loki en cherche aussitôt les failles. Rien n'est jamais figé et n’est-ce pas en se pensant inaccessibles que l’on ouvre les plus grandes brèches ? Mieux vaut retenir toutes les leçons du passé, que ce soit la guerre des Sept Saphirs ou le soubresaut de Loki. Même les morts sont sous l’influence du seigneur qui les accueille que ce soit le grand Odin, Hell ou Freyja… .

Le choix, le choix véritable est si rare au fond…


Sur les mises en garde de la déesse Louve, elle s’arrêta aussitôt. Ces paroles ne lui plaisaient pas. Pire encore, elle étiolait la confiance que la blanche féline aurait pu placer en Ryuken.

- Et bien, il va lui falloir apprendre qu’un loup vit en meute et que s’il ne supporte pas le fait que les autres aient leurs mots à dire, il ne pourra que se retrouver seul et abandonné. Personnellement, je suis lasse de tes menaces. On a bien assez d’ennemis ainsi pour devoir se méfier des nôtres. Je ne tiendrais pas ma langue non plus, Itzama. Si tu voulais une enfant apeurée pour accompagner le guerrier divin d’Epsilon, il aurait fallu t’adresser à une apprentie prêtresse. Je suis une guerrière divine reconnue dans tous les sens du terme et rien ne précise que Ryuken soit ressorti indemne de son ancienne vie.

Et puis, depuis quand un guerrier divin, quel qu’il soit, a le droit de vie ou de mort sur les autres ? Il serait temps qu’il se rappelle qu’à Asgard, c’est Odin qui règne au sommet de la montagne des dieux et que lui seul peut décider de mettre à mort un guerrier n’ayant commis aucune faute.


Agacée par la tournure de plus en plus déplaisantes des événements, Brunissen contemplait la cascade demeurant aussi impassible que le reste de la meute. Nul ne répondait à ses appels. Un nouveau caprice qui aurait pu porter un coup de plus à patience de la blonde prédatrice mais il était temps de faire comprendre à cet homme qu’elle n’était pas à son service.

- Bien, si tu ne veux pas récupérer un certain tissu sanglant, libre à toi…

Elle l’avait bien senti, après tout, Brunissen était le guerrier divin furtif par excellence mais vu la façon dont tout se déroulait, sa conviction diminuait de plus belle et elle n'avait guère envie de faire l'étalage de tous ses pouvoirs.

- Penses ce tu veux, Louve, à t’écouter, on dirait que ton ami est un vrai dieu et qu’il n’a guère besoin de personne. Qu’il s’amuse à se dissimuler alors que le grand Odin a besoin est plus révélateur. Ceci ne lui sera sans doute plus utile…

Et se retournant, la jeune femme embrasa juste ce qu’il fallait de son cosmos pour se créer un abri digne de ce nom. S’il fallait attendre, elle attendrait mais pas aussi sottement exposée. S’il voulait mettre sa patience à l’épreuve, il serait servi mais une chose était sûre maintenant, la jeune femme ne supporterait que très peu sa présence et cette marque visible de dédain.

- Ce dont tu parles est une très vieille histoire de famille et le surnom Perle des Ombres se transmet de combattante des Ombres à combattante des Ombres. Seules les dames capables de glisser entre les ombres et la lumière portent ce titre au terme d’innombrables épreuves. Ma grand-mère le portait, dame Ermengarde, mon maître le porte encore avec une légère nuance et je suis la dernière en date à l’avoir obtenu.

Quant à Lénore, c’est de l’histoire ancienne. Mon aïeule a rejoint le grand Valhalla depuis des saisons et des saisons. Son destin s’accomplira réellement lorsque l’heure du Ragnarök aura sonné…

Mais cette heure n’est pas encore venue. Nous pouvons retarder l’échéance mais tout a une fin. Plus que tout, nous devons savoir que tout et même la vie des dieux, a une fin…


* Et à t’entendre, ton ami semble plus enclin à précipiter la fin que la retarder… *

Ultime pensée alors que le regard bleu émeraude de la belle nordique se perdaient dans le flot de la Cascade. Que valait le mieux ? Avoir des compagnons moins puissants qu’Epsilon mais fiables et dignes de confiance ou voyager avec pour seul allié une bombe ambulante ? Plus Brunissen y songeait et plus elle se disait que le choix finirait par apparaître de lui-même…

_________________
- Paroles ~ * Pensées * ~ " Transmission de pensées "

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Funia
Guerrière divine d'Eta
Staff WT
avatar

Messages : 7
Date d'inscription : 01/09/2016

Feuille de personnage
HP:
150/150  (150/150)
CS:
300/300  (300/300)
PA:
150/150  (150/150)

MessageSujet: Re: Retrouvailles entre une Perle et un Loup [Ryuken et Brunissen, départ de la quête d'Asgard]   Lun 18 Sep - 22:48

[Je m’incruste. Si je gène dites le moi, j'irais poster ailleurs pour le début de quête]

Le combat qui avait opposé les deux Guerrières à l'étranger s'était heureusement terminé sans qu'il n'y ait de morts à déplorer. Funia avait été surprise par la puissance du guerrier. Il s'était défait des fils de sa lyre avec une facilité déconcertante. Son maître lui avait autrefois montré la puissance du cosmos en lui faisant ressentir le sien, puis l'avait entraînée lors de combats de cosmos. Mais entre s'entraîner et se retrouver face à un adversaire véritablement prêt à découdre il y avait un gouffre que la jeune fille avait entraperçu.

"Au moins nous aura-t-il épargnée l'autre guerrière divine et moi. Tout ça grâce à cette louve qui est apparue."

L'animal avait disparu aussi vite qu'il était apparu. L'autre qui prétendait être le guerrier divin d'Epsilon en avait fait de même et Funia n'avait pas cherché à l'arrêter. Peut-être aurait-elle dû ? En tout cas, aucun événement grave n'avait été à déplorer suite à cela. La guerrière de Zéta Prime s'en était allée aussi, et la pauvre harpiste s'était retrouvée seule. Pour une entrée dans le monde du cosmos, c'était réussi... 

Après cela, Funia était retournée dans le domaine d'Eta et avait retrouvé Flocon, son plus fidèle compagnon. Elle avait pris le temps de réfléchir longuement aux événements auxquels elle avait assisté. Mais elle devait se rendre à l'évidence. Même si les ruines et Flocon lui avaient toujours suffit, elle était une guerrière. Elle ne pouvait pas rester à l'écart de ses camarades longtemps. Sentant les cosmos des deux individus qu'elle avait déjà croisé près des cascades, elle décida d'y aller. A sa grande surprise, elle ne vit que Brunissen et Itzama, la louve qu'elle avait vu la dernière fois et qui avait interrompu le combat contre Epsilon

"Elles ont l'air en pleine conversation. Au moins cette fois, ils ne se bagarrent pas." Constata-t-elle en arrivant sur les lieux.

Cette conversation devait être importante, ainsi choisi-elle de rester légèrement en retrait pour leur laisser le temps de terminer. Elle ne se cachait pas, son cosmos était perceptible sans pour autant être menaçant. 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Retrouvailles entre une Perle et un Loup [Ryuken et Brunissen, départ de la quête d'Asgard]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Retrouvailles entre une Perle et un Loup [Ryuken et Brunissen, départ de la quête d'Asgard]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Retrouvailles entre cousins
» Les retrouvailles entre frères [With Fabian]
» Retrouvailles entre amis? [Noah]
» Retrouvailles entre deux amis [ PV: Josh ]
» Retrouvailles surprise [PV Maya Nishimura]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Saint Seiya Winter Tales :: Septentrion :: Royaume d'Asgard :: Domaine des Cascades-
Sauter vers: